Le président du Groupe de la Banque mondiale Jim Yong Kim, a présenté, mardi, quatre accords pris lors du One Planet Summit qui se tenait ce mardi à Paris, lors d'une allocution en fin de journée, Parmi ces conventions, le Programme de gestion des zones côtières ouest-africaines (WACA) a été adopté avec un budget initial de 215 millions de dollars
qui cible 17 pays d'Afrique de l'Ouest. Saint-Louisdu Sénégal sera l'une des premières bénéficiaires de ce programme.

Son objectif est de réunir deux milliards de dollars pour lutter contre l'érosion côtière, les inondations et l'adaptation au changement climatique.

Saint-Louis présente une urgence absolue puisque faisant partie des zones du monde où les côtes diminuent de 10 mètres par an.

Une menace que plaide le Maire Mansour FAYE devant l'opinion internationale depuis le COP21, insistant notamment sur les répercussions néfastes que pourront engendrer les modifications environnementales sur l'écosystème de l'Afrique et du monde. Le maire a en outre présenté les conséquences directes sur les populations de la Langue de Barbarie dont certaines relogées d'urgence dans des conditions précaires.

Ce matin, l'édile de Saint-Louis a directement interpellé le président français Emmanuel MACRON sur cette problématique lors des débats. En réponse, le chef de l'Etat français a annoncé une aide supplémentaire de l'Agence Française de Développement (AFD).

legende la photo

 

L'ordre jour porte sur la proposition de délibération autorisant le maire à signer une convention d'appui et de soutien à la modernisation de la ville avec l'AGEROUTE, une proposition de délibération pour l'acceptation d'un don de 85 lampadaires solaires et une proposition de délibération pour acceptation d'un don d'une nacelle élévatrice.