legende la photoPour disposer de moyens suffisants susceptibles de faire face aux préoccupations et besoins multiples et légitimes des Sénégalais, le président de la République a insisté sur l’obligation pour l’État d’être économe dans la gestion des ressources. A cette fin, le chef de l’État a instruit le Premier ministre de procéder au recensement des effectifs réels de l’Administration publique et des postes budgétaires du personnel y associés pour, entre aDans sa communication, le chef de l’État a tout d’abord rappelé que l’initiative prise de délocaliser la réunion du Conseil des ministres marque, de sa part, toute l’importance qu’il attache à une gouvernance de proximité. Il a souligné que, c’est tous ensemble et partout, des régions périphériques à la capitale, que nous devons nous mobiliser pour faire face aux nombreux défis auxquels notre pays est confronté. Évoquant l’accueil chaleureux et enthousiaste qui lui a été réservé par les populations et les élus, il leur a adressé ses vifs remerciements et a rendu un hommage appuyé à la région de Saint-Louis et à sa capitale avant d’inviter le Gouvernement à apporter des solutions durables aux problèmes que vivent nos compatriotes de cette contrée. Pour disposer de moyens suffisants susceptibles de faire face aux préoccupations et besoins multiples et légitimes des Sénégalais, le président de la République a insisté sur l’obligation pour l’État d’être économe dans la gestion des ressources. A cette fin, le chef de l’État a instruit le Premier ministre de procéder au recensement des effectifs réels de l’Administration publique et des postes budgétaires du personnel y associés pour, entre autres, optimiser la répartition et l’utilisation des ressources humaines. utres, optimiser la répartition et l’utilisation des ressources humaines. Lire tout le communiqué

legende la photoDu 23 au 28 mai 2012, la cité magique va vibrer au rythme du festival international de JAZZ.
C’est un moment fort de synergie musicale et de brassage culturel dans la ville de Mame Coumba Bang.
Cette manifestation est subventionnée par la mairie à hauteur de 7.000.000 de FCFA dont 1.000.000 de FCFA destiné à la lutte contre le VIH sida.
Commémorant son 20ème anniversaire, le festival sera rehaussé par la présence du nouveau Ministre de la culture et du tourisme, l’artiste Youssou Ndour, de Monsieur le Maire de la commune de Saint-Louis et Ministre de l’aménagement du territoire et des collectivités locales, Cheikh Bamba Dieye et de Monsieur Charles Aznarour, une icône de la musique française.
Pour l’heure, les Saint-Louisiens attendent avec délectation les premiers décibels.
Par ailleurs, le festival s’accompagne des foires artisanales sur la place Faidherbe et commerciales sur le Quai Henry jay.
Jazz à GOGO !

 


legende la photoLe samedi 19 mai 2012, s’est tenue à la salle de délibération de l’Hôtel de ville, la première session ordinaire de l’année, sous la présidence de Monsieur Cheikh Mamadou Abiboulaye DIEYE, Maire de Saint-Louis, et en présence de l’adjoint au Préfet du Département de Saint-Louis. La session qui a enregistré la présence de 46 conseillers municipaux et de 04 excusés, du Secrétaire Municipal, des différents chefs de services et du Directeur général de l’A.D.C, portait sur l’ordre du jour suivant :
1.) Informations ;
2.) Validation de projets ;
3.) Adoption du premier virement de crédits de l’année 2012 ;
4.) Dénomination de rues ;
5.) Divers.
Dans sa communication, le Maire a informé le Conseil de l’état d’avancement des différents projets en cours au niveau de la ville. Projets pour lesquels, il a sollicité et obtenu l’aval du conseil pour la poursuite de leur négociation et de leur management. Il s’agit entre autres : de la réhabilitation du Rognât Nord, du Programme de Développement Touristique avec l’A.F.D ; du Projet d’assainissement du quartier de Guet Ndar, du Projet d’assainissement des quartiers de Ndiolofène et de Diamaguène , du Projet de gestion des déchets solides en partenariat avec l’Agence Wallone de l’Air et du Climat (AWAC) ; de l’étude sur la révision de la stratégie de gestion des déchets solides avec la Coopération Technique Belge (C.T.B), de la réhabilitation du bâtiment de l’A.D.C, de la délimitation des quartiers, du projet de logements sociaux avec l’ONU-HABITAT, de la réhabilitation de l’hôtel de ville, du don de 10 bus de la ville de Toulouse à la Commune de Saint-Louis ;du Fonds de Développement Local Durable, de l’organisation d’évènements destinés à la promotion de l’économie locale de Saint-Louis. En ce qui concerne le 3ème point de l’ordre du jour relatif au premier virement de crédits de l’année, le Secrétaire municipal, Monsieur Moustapha SARR s’est permis un exercice d’explication et de démonstration de sa pertinence. Point autour duquel, les conseillers ont épilogué. Ainsi, certains conseillers ont posé des questions, d’autres se sont inquiétés de la pertinence de certains virements de crédits, d’autres ont demandé la prise en compte de certaines dépenses non exécutées durant les années précédentes. Après quoi, le Maire a soumis aux voix le premier virement de crédits de l’année qui a été adopté à l’unanimité. Pour le 4ème point de l’ordre du jour, le Maire a donné la parole au doyen Oumar DIALLO, Président de la Commission de dénomination des rues. Ce dernier a livré les conclusions des travaux de sa commission qui a identifié et retenu la décision de donner le nom de rues à deux illustres personnalités du Sénégal que sont Messieurs Amath DANSOKHO et Amadou Mokhtar MBOW. Mais, les interventions des uns et des autres n’ont pas permis d’éclairer la lanterne du conseil. Ce qui a poussé le Maire à demander au doyen Oumar DIALLO d’aller approfondir la question en commission pour qu’à la prochaine session, le conseil puisse prendre la décision la plus diligente possible. Les divers (5ème point de l’ordre du jour), ont permis à certains conseillers municipaux de soulever des questions non prises en compte dans l’ordre du jour . Pour terminer, le Maire n’a pas manqué de faire part au payeur de ses trois (3) priorités à solder. Il s’agit : du paiement des taxes et droits de douane pour la réception du camion gru stationné au port de Dakar, du paiement des dettes de la pharmacie et de l’hôpital et du décaissement de la somme de 500.000 F CFA pour l’éradication des chiens errants.

legende la photoUn nouveau Brand shop Samsung à Saint louis ! Une cérémonie d’inauguration de haute facture a réuni le samedi 12 mai 2012 Cheikh Bamba DIEYE, Ministre de l’Aménagement du Territoire et des Collectivités, Maire de Saint Louis,  Monsieur le Préfet du département de Saint Louis, Monsieur le Président Directeur Général du Groupe CCBM, Monsieur le Directeur de Samsung Sénégal. La visite guidée qui a suivi la coupure du ruban a révélé la disposition d’un matériel électronique riche et varié haut de gamme. Cette belle cérémonie a été clôturée par un cocktail dinatoire au Flamingo où un poste téléviseur très sophistiqué a été offert au Ministre et conclue sur une note d’espoir avec la prochaine ouverture d’un show room automobile.
Daqal mu new!

 


legende la photoSamedi 28 avril 2012, une belle cérémonie a réuni dans l’enceinte de l’école Justin Ndiaye des autorités Municipales, le Directeur de l’ADC, le Représentant de la Ville de Lille Métropole et la communauté scolaire . Grace au concours du Fonds de développement local Durable (FDLD) qui est un outil de financement de micro projet communautaire en faveur des OCB, le mur de cette école naguère branlant a été entièrement réfectionné. Parés de leurs plus beaux atouts aux relents traditionnels, les enfants ont été tout ouïe à l’écoute des différentes allocutions dont celles du Président du Conseil de quartier et du Délégué de Eaux Claires Diaminar. Après la découverte du plaque la cérémonie fut clôturé par un cocktail.

Vive l’école sénégalaise !

 

 

legende la photo

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Oumar GUEYE, s’est engagé pour "des solutions définitives" pour l’assainissement de Saint-Louis (nord), où il était en visite d’inspection technique et d’évaluation des infrastructures d’assainissement de la ville. ‘’L’attente des populations est énorme à tous les niveaux envers le nouveau régime et l’exigence d’un environnement sain figure parmi les préoccupations majeures des citoyens qui ont plébiscité le Président Macky SALL’’, a-t-il dit souhaitant ‘’une rupture avec ce qui se faisait jusqu’ici’’. ‘’Nous avons constaté que globalement les recommandations du dernier Conseil interministériel sur l’assainissement à Saint-Louis n’ont pas été appliquées’’, a déploré M. GUEYE, nommé dans le gouvernement du Premier ministre Abdoul MBAYE. M. GUEYE a cité notamment le raccordement des stations de pompage au réseau électrique, ainsi que des problèmes d’inondation du lycée Charles De Gaulle de Saint-Louis. Sur ce dernier point, le chef du service régional de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), Momath SOCE, a donné des garanties quant à son éradication avec le branchement du réseau sur celui de la SENELEC. Le ministre de l’Assainissement, qui a promis de veiller au respect des engagements donnés, n’exclut de revenir très bientôt sans avertir pour évaluer les actions menées dans le sens de résoudre ces problèmes récurrents à l’origine des inondations dans la ville de Saint-Louis. Par ailleurs, M. GUEYE a souhaité une harmonisation de toutes les activités ayant trait à l’assainissement au niveau du ministère. Il a déploré qu’un projet espagnol destiné à éradiquer l’inondation du lycée Charles De Gaulle ne soit pas pris en charge par les services de l’ONAS, mais il est géré par le ministère sénégalais de l’Intérieur. Le projet de restructuration de Pikine, également géré par la Fondation droit à la ville, doit entrer dans les compétences du ministère de l’Assainissement. Pour cela, il doit être réceptionné par la mairie de Saint-Louis pour permettre la signature d’une convention de gestion avec l’ONAS. L’extension du réseau d’assainissement de la ville vers Ngalelle et l’Université Gaston Berger (UGB) a été aussi évoquée au cours de cette visite du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement. Il a été accueilli par le maire et non moins ministre de l’Aménagement du Territoire et des Collectivités Locales, Cheikh Bamba DIEYE. L’extension du réseau d’assainissement de la ville vers Ngalelle et l’Université Gaston Berger (UGB) a été aussi évoquée au cours de cette visite du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement qui a été accueilli par son le maire et non moins ministre de l’Aménagement du Territoire et des Collectivités Locales Cheikh Bamba DIEYE.
APS

legende la photo

Félicitations et pleins succès au nouveau gouvernement. Le peuple vous fait confiance et vous prodigue ses bénédictions. Gouvernement de rupture disons-nous et sa formation nous réconforte car le ton est donne et résolument. Saint louis, se retrouve avec trois ministres a savoir M.Cheikh Bamba DIEYE Maire de la ville (Ministre de l'Aménagement du territoire et des Collectivités Locales) Me Alioune Badara CISSE (Ministre des affaires Etrangères) et Khoudia MBAYE (Ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat). Fière de ses fils et Fille, la ville tricentenaire attend de les voir jouer leur partition dans ce concert du développement de notre cher pays
Ca kaw Ca Kanam



legende la photo

Le vote du budget 2012 a vécu ! En ce mercredi 28 décembre 2012 le Conseil Municipal s’est réuni en présence du Maire et du Préfet du Département de Saint Louis pour se pencher sur les recettes financières de l’année 2012 estimées à 2 126 372 574 Francs CFA. Après la lecture du rapport de présentation par le Maire devant une assistance attentive, les débuts furent lancés dans une ambiance de sérénité et d’objectivité. Les problèmes les plus prégnants au niveau de la commune restent le nettoiement avec une logistique tellement sollicité à cause de l’immensité de la tache qu’elle tombe souvent en panne , ce qui expose notre belle commune à la prolifération des ordures ménagères ; l’éclairage public est souvent revenu dans les débats tout comme les rapports pas toujours très fluides avec le Receveur Municipal dont une synergie avec le département financier de la mairie est d’une urgence nécessité,
Par ailleurs, les conseillers ont déploré les méthodes de convocation des sessions dont les délais ne permettent pas une bonne appropriation des documents. Le Secrétaire Municipal à la suite du Receveur Municipal, ont apporté des éclairages par rapport aux questions soulevées et l’intervention du Maire Cheikh Bamba DIEYE, avec la clairvoyance jamais démentie qu’on lui connait a mis tout le monde d’accord  avant de soumettre au vote le budget 2012 adopté à l'unanimité. La session municipale s’est achevée dans une ambiance bon enfant avec les élus conscients d’avoir remplis leur mission.
PS : les conseillers se sont émus de la coupure de courant par la SENELEC  pour une facture de 26 millions environ alors que les redevances au profit de la commune se chiffrent à 75 millions (selon leur calcul).

legende la photo26 et 27 décembre 2011 à la chambre de Commerce de Saint Louis.
La Commune de Saint-Louis met en œuvre, depuis plus d’une décennie, une politique de développement local ayant comme soubassement l’organisation et la participation des acteurs locaux à partir de l’échelle quartier. Cette stratégie, qui mobilise différentes catégories sociales dans divers domaines d’activités, a trouvé un terrain favorable au sein des conseils de quartier qui, au-delà de leur caractère fédérateur, constituent, de nos jours, un véritable cadre d’expression de la nouvelle citoyenneté. Par cette prise de parole publique sur des questions qui impactent sur le mieux être des populations, les femmes se sont imposées comme des acteurs clés des processus de changements socioéconomiques en cours dans la ville de Saint-Louis.En effet, elles sont devenues, au fil des années, les femmes leaders du développement local à travers leur forte mobilisation et les initiatives prises dans le cadre de la réduction de la pauvreté. En 2000, à la faveur d’un partenariat entre l’ADC et le Programme Elargi de Lutte Contre la Pauvreté (PELCP), les conseils de quartier de Khor et Eaux-Claires Diaminar ont été mis en place. Parmi les problèmes prioritaires identifiés dans les deux quartiers figurait le besoin de créer une mutuelle d’Epargne et de Crédit pour le soutien d’activités génératrices de revenus.
Une étude réalisée par l’ADC révéla la nécessité, dans un premier temps, de créer des entités fortes, non pas uniquement dans les deux quartiers d’intervention précités, mais dans les cinq qui disposaient de conseils de quartier. Concrètement, cet engagement des femmes s’est traduit par leur organisation en Union de Groupement de Promotion féminine (GPF) dont le premier embryon regroupe cinq (5) quartiers que sont Léona/HLM, Diamaguéne, Eaux-Claires/Diaminar, Darou et Khor. Cette Union de GPF qui réunit les femmes membres des conseils de quartier a jeté sur les fonds baptismaux la première structure de micro finance née d’une stratégie de développement local suivant les principes de la démarche participative. Dés sa naissance, la mutuelle « Suxali Jigeenu Ndar » ainsi dénommée par les femmes, bénéficiait de l’accompagnement et de la confiance de partenaires au développement comme le PNUD dans le cadre du Programme Elargi de Lutte Contre la Pauvreté, à travers une ligne de crédit de dix (10) millions de francs CFA. Cet appui s’est poursuivi par la création d’une unité de transformation des fruits et légumes, des céréales et des produits halieutiques dans le souci de valoriser l’action des femmes en matière d’économie familiale.
Depuis son installation, la nouvelle équipe municipale, s'est fortement engagée à soutenir et à encourager ces actions de développement. Les commissions municipales en charge du développement économiques ont aussi initié des actions pour un développement durable de la Commune de Saint-Louis.
Lire la suite

legende la photoMardi 20 décembre 2011
L’analyse des secteurs économiques révèle un besoin pressant de concertation entre les opérateurs économiques et l’institution communale mais aussi une articulation des interventions pour l’ancrage d’une volonté politique locale réelle. Depuis 2000, la ville de Lille s’est engagée à accompagner  la ville de Saint-Louis dans la concrétisation de cette volonté à travers l’inscription d’actions et de projets structurants. Son soutien a permis à la ville de Saint-Louis de se doter, à travers l’ADC, de programmes à caractère économique : Programme de Promotion l’Economie Locale (PRODEL) en 2002, Programme de l’Economie Locale qui s’est mu en Pole Economie Locale devenu, à partir de mars 2010, Direction de l’Appui et du Partenariat avec le Secteur Privé (DAPSP). A l’actif de ces programmes, des tentatives d’organisation et de structuration de certains secteurs d’activités et de facilitation de la concertation entre les différents acteurs impliqués (opérateurs économiques, organisations professionnelles, Chambres Consulaires, Services déconcentrés de l'État, structures d’appui au développement…).  Celles-ci ont débouché sur la mise en place d’une cellule de réflexion dotée d’un plan d’action de l’économie urbaine vite tombée en désuétude. La création, par l’ADC, de la Direction de l’Appui et du Partenariat avec le Secteur Privé constitue une réponse dans le sens de faire aboutir des propositions en matière de promotion du développement de l’économie locale. A ce sujet, la Direction de l’Appui et du Partenariat s’est vue confiée les missions suivantes :
- La mise en place d’instruments de financements adaptés ;
- La facilitation de la collaboration entre la Commune et les institutions de micro finance sur les mécanismes pouvant assurer la promotion de l’appui conseil ;
- L’appui à la Commune pour qu’elle se dote d’instruments de programmation des investissements orientés vers les secteurs économiques;
- L’appui à l’organisation de la concertation avec les principaux acteurs de l’économie urbaine.
En inscrivant son action dans la recherche d’un dialogue inclusif avec l’ensemble des acteurs qui assurent la richesse sur l’espace communal, la Commune de Saint-Louis, avec le soutien de l’ADC s’est engagée dans l’organisation d’un atelier pour mettre en place un cadre de concertation, atelier au terme duquel, un plan d’actions annuel sera élaboré.
lire la Suite.

legende la photo

« Financement des Etudes pour l’Assainissement de Guet Ndar »

En visite en France pour 48 heures les 23 et 24 novembre sur invitation du Président Jean Louis DESTANS du Conseil General de l’Eure, Le Maire de Saint-Louis Cheikh Bamba DIEYE a signé un accord de partenariat avec le dit Conseil General et par la même occasion lancé les études pour le projet Assainissement de Guet Ndar par le Grec. Sur financement conjoint de l’Agence de l’Eau Seine Normandie et du Conseil Général de l’Eure. Cette Etude dont le financement est disponible ouvre la voie à la réalisation immédiate de l’Assainissement de Guet Ndar dès la fin des Etudes prévus pour le mois d’avril 2012 Guet Ndar cas d’école sera la porte d’entrée vers la prise en charge globale de l’Assainissement de la ville de Saint-Louis avec à terme la construction d’une station d’épuration qui bouclera le cycle de la gestion des eaux usées domestique dans la ville. Le maire a rendu un hommage mérité à Jean Jacques BANCAL par qui le projet a pris forme pour son engagement et son amour sa faille pour sa ville natale. Mention spéciale au Président Jean Louis DESTANS pour les action immédiates et positives qu’il a mené pour donner vie à ce partenariat mais aussi pour son souci de faire pour Saint-Louis avec les Saint-Louisines et la mairie de Saint-Louis en apportant toujours l’accompagnement technique et financier indispensable de l’Agence de l’ eau Seine Normandie et du Conseil General de l’Eure.

legende la photo

Ce mardi 22 novembre 2011 le service du nettoiement représenté par son directeur M. Arona NDIAYE et l'ensemble de son personnel ont reçu du Maire de la ville de saint Louis M. Cheikh Mamadou Abiboulaye DIEYE un lot d'équipements composé de : cent gilets fluo, deux cent masques simples à poussière, cent demi-masques nus à 01 cartouche, cent combinaisons de travail, dix kits individuels de protection, dix masques respiratoires panoramique, cent chaussures de sécurité, cent gants, cent conteneurs à déchets 240 litres et conteneurs à déchets 120 litres. Ces équipements sont un des fruits du partenariat entre  l'AIMF et la Commune de Saint Louis. Après les discours du directeur et des agents, l’édile a exhorté les populations de la ville de Saint Louis à plus de responsabilité sur la propreté de la ville. La salubrité de la cité

nous incombe tous.

legende la photoLa Commune de Saint- Louis vient de se doter d’un Centre de prétraitement et de recyclage des Déchets Plastiques sise à la rue Coumba DIENG Diolofféne. L’inauguration a eu lieu ce mardi 04 octobre 2011 en présence du Maire de la Commune Mr Cheikh Mamadou Abiboulaye DIEYE, d’une forte délégation Municipale et des principaux responsables de la coopération espagnole. Dés l’arrivée du Maire de la commune sur les lieux, une visite guidée a été initiée par M.Sané ,des responsables de la CDIG et au cours de laquelle des explications sur le fonctionnement et l’intérêt d’une telle entreprise ont été fournies. Au terme de cette visite, ce furent des échanges de civilités autour de speechs prononcés par les deux délégations ponctués par un cocktail à l’issue desquels les journalistes présents ont tendu leur micro au premier Magistrat de la ville pour recueillir ses impressions et sentiments. Sur le chemin du retour, un arrêt a été effectué au niveau de la station de pompage d’eaux pluviales sise à quelques 200 mètres. Là aussi, le Maire de la commune en a fait quelques recommandations pour une réelle prise en charge de problèmes qui préoccupent les populations.