Une mission de la B.B.C. a séjourné dans la commune de Saint-Louis, durant la période allant du 09 au 12 novembre 2010, à l’effet de faire un film documentaire sur l’impact des changements climatiques avec comme principal acteur M. le Maire Cheikh Mamadou Abiboulaye DIEYE. De la plage sur l’océan atlantique aux vues dans l’île en passant par le toit de l’immeuble de la poste et par une promenade dans les eaux du fleuve Sénégal, les activités n’ont rien laissé en rade.Espérons que le produit achevé puisse, à partir de Mexico, générer des retombés profitables à tous.   

 

 

Une nouvelle bonne volonté s’est encore manifestée. En effet, l’association XIPPI a doté à la commune de Saint Louis un lot de 1000 moustiquaires. Pour rappel, l’association XIPPI réunit depuis 2004 des professionnels de la santé du Centre Hospitalier Régional et Universitaire de LILLE et toute personne souhaitant s’investir dans un projet de santé communautaire au Sénégal. 
On notera, également qu’en retour la commune a offert 200 moustiquaires à l’hôpital de Saint-Louis et 100 autres à la maison d’arrêt et de correction (MAC) par l’intermédiaire de Médicos  del Mundo. 

legende la photo

Encore un don de plus pourrait on dire! Lundi 1er novembre 2010 une ambiance très gaie a empli le bureau du Maire ou Me Alioune Badara CISSE a reçu M. TOURE Directeur d’Oil lybia venu remettre gracieusement 5000 L de carburant à la mairie. Son discours a beaucoup retenu l'attention. Il demande aux autorités locales de prendre en compte les préoccupations des populations, lesquelles vivent dans des conditions de précarité ahurissante. Les inondations n'ayant pas facilité les choses, le carburant servira justement à alimenter les motopompes en vue de soulager les populations. A sa suite, Me Alioune Badara CISSE a montré toute sa disponibilité pour abonder dans le sens indiqué par notre généreux donateur.

legende la photo

26/10/2010. Dans le cadre de son programme d’appui aux différentes structures scolaires de la commune de Saint Louis, la commission sociale accompagnée du directeur de cabinet du maire CHEIKH MAMADOU Abiboulaye DIEYE, a remis un lot de couches pour bébés à la maternelle du centre Saint Joseph de CLUNY de Ndar Toute. 

 



legende la photo

22 oct. 2010 à 16h :

L’ONG Mallorca solidarité était en visite à Saint-Louis afin de discuter sur une collaboration dans le domaine de la gestion des ordures ménagères de Saint-Louis. Accompagné par un technicien du ministère de l'environnement du Gouvernement  Autonome des Balears pour faire une étude sur la gestion des ordures ménagères. Autre cadre de collaboration appui en matériels hospitaliers, formation du personnel du nettoiement et une offre de  deux camions et 300 poubelles  à la commune de Saint-Louis. Ils ont été reçus par l ’adjoint au Maire Abdou MBAYE chargé de l’environnement et Monsieur Arona NDIAYE Directeur du nettoiement.


Lutte contre les inondations : Plan International Sénégal offre une grande quantité de matétiel

19/10/2010 : Dans le cadre de la lutte contre les inondations, Plan International Sénégal a offert, ce mardi 19 octobre 2010, une importante quantité de matétiel et de produits d'entretien à la Mairie de Saint-Louis. Le maire, représenté par son premier adjoint, Me Alioune Badara Cissé, ainsi que les représentants du Préfet et du Gouverneur étaient présents afin de saluer ce geste fort. Plan International Sénégal, représenté par M. Fallou Seck, a remis, entre autre, un lot de 12 motopompes, 110 paires de bottes, autant de gants, masques, pelles, rateaux et brouettes ainsi que 5 000 moustiquaires, 1 000 litres de carburant et des médicaments pour une valeur de 2 315 000 FCFA.

remise dons par oryx. Hivernage saint louis du senegal 2010

17/10/2010 : "Ca n'était donc pas fini. Encore une pluie torride, et qui n'arrête toujours pas, depuis 14 heures... Encore un Villa Hana inondée... Encore une famille Sow à évacuer... Encore des nuits et des jours à s'organiser pour pomper l'eau... Mais encore la foi et l'espoir."(Zoumba).
Seul réconfort, ORYX, cette société pétrolière a offert samedi 9 octobre, notamment, 6 motos pompes et 4 000 litres de carburant. Ce matériel, arrivé suite à l'appel à l'aide du Maire Cheikh Bamba Dièye le mois dernier, sera fort apprécié à compter de demain. Voir la vidéo de la remise des dons

Le mercredi 29 Septembre2010, devant les organes de la presse locale et nationale, les populations et le Conseil Municipal fortement représenté, le Maire de la Commune de Saint-Louis a procédé à la réception de 28 motos, don du Bureau du Secrétariat Permanent de l’Association Internationale des  Maires Francophones. Ce don, d’une valeur de 18.995,15 euros soit 12.460.000 fcfa, a été consenti à la Commune pour l’appuyer dans la gestion du Secrétariat Municipal, notamment dans le renforcement et la modernisation du Service de la recette.
Le Maire a fortement loué ce geste, qui traduit la volonté de L’AIMF d’accompagner la nouvelle équipe dans la traduction de sa vision en des actes concrets et de haute portée humaine, puisqu’allant dans le sens de l’amélioration des ressources en vue de la mise en œuvre de projets pour améliorer les conditions de vie des Saint-Louisiens et des Saint-Louisiennes.
Une mission de l’AIMF s’était rendue à Saint-Louis  du 12 au 16 avril 2009, accompagnée de M. Babacar Thioye, qui a effectué à l’occasion la formation sur le logiciel SIMBA, pour s’entretenir avec tous les acteurs concernés par la mobilisation des recettes municipales (DAF, services fiscaux, Trésorerie, services marchands ...).
Les conclusions de la mission ont identifié plusieurs volets au niveau desquels la Commune et l’AIMF se sont entendus pour une collaboration fructueuse pour la mise en place d’un service de la recette performant. Ce don représente le premier de ces axes de collaboration.

C’est un appel à l’aide internationale que je lance aujourd’hui à toutes les filles et tous les fils de Saint-Louis, à tous les Saint-Louisiens de cœur et à tous nos partenaires.

La saison des pluies est abondante au Sénégal et nous espérons qu’elle sera bénéfique pour tout le monde paysan.

Pour la ville de Saint-Louis, elle est accompagnée malheureusement de beaucoup de désagréments : l’eau stagnante perdure dans la ville et dans les habitations rendant les conditions de vie de milliers de familles absolument insupportables. 

Les maladies hydriques et leurs corollaires faites de contagions et d’impotences guettent et risquent à tout moment de faire leur apparition.

Dans ces conditions exceptionnelles, j’en appelle à la solidarité internationale, aux privés, aux ONG, à nos villes jumelées et à tous nos partenaires.

Nous avons un besoin urgent de motos-pompe, de produits phytosanitaires, de produits alimentaires et/ou de toute autre contribution à même de nous aider à faire face et à soulager nos concitoyens.

Cheikh Mamadou Abiboulaye DIEYE

Contact :
Amadou Sall Bâ
Responsable Administratif et Financier de l'Agence de développement Communale (ADC)
maamdou@gmail.com - Tel : (221) 33 961 34 27/28 - Cel : (221)77 650 84 20

RIB : Titulaire du compte : AGENCE DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL
Domiciliation SAINT- LOUIS Devise du compte XOF
Code banque : K0010
Code guichet : 09531
Numéro de compte : 007725900057
Clé RIB : 23
Code Shift :     BICISNDXXX


preparation fesman a saint louis senegal

Une délégation nationale du comité d’organisation du FESTIVAL MONDIAL  DES ARTS NEGRES composée de Mr Aziz SOW Ministre Conseiller Chargé de l’intégration africaine, de Mme  Sindiely WADE et Mr Aziz DIENG qui s’occupe de la partie musicale de l’évènement s’est rendue à la mairie de Saint-Louis ce lundi  06 septembre 2010.Ils ont été reçus par le Maire de la commune Mr Cheikh Bamba DIEYE entourés des adjoints au maire Maitre Alioune Badara CISSE,  Mme Ngoné THIOUNE et de ses principaux collaborateurs. D’emblée Saint-Louis a été confirmée comme seconde ville devant accueillir les activités du festival à la suite d’une projection sur écran  d’un certain nombre d’évènements qui vont concernés notre ville.
La dite séance de travail  a été couronnée par un point de presse qui a permis à Mr Aziz SOW et Mr le maire de mettre l’accent sur l’importance de l’évènement et les opportunités offertes à Saint Louis pour booster son développement touristique.
NDAR GEEJ YENGUNA CA KAW CA KANAM   

henri guillabert

A mon père, maire, inspirateur et digne fils de cette terre qu’il a  aimée chérie et servie avec passion et désintéressement.
Monsieur le Maire,
Je porte témoignage de votre engagement, de la noblesse et de la finesse de votre   amour pour la cité de Mame Coumba Bang. Vous avez donné, et de la plus belle manière  pour votre cité, jamais au cours de votre parcours glorieux, vous n’avez oublié votre ville.
Dans la vie comme dans la mort vous êtes resté fidèle à Saint Louis.
J’admire votre élégance et votre souci  du détail.
Saint Louis et ses enfants pleurent un fils et un père  avec dignité du haut de la fierté légitime que nous éprouvons de vous avoir eu comme Sénateur, Député, Ministre, Ambassadeur et Maire.
A  vos enfants Henry-Louis et Béatrice
A vos neveux
Aux familles DESMIN, GUILLABERT, BANCAL, BRIGAUD, VALENTIN et CRESPIN, j’adresse en mon nom propre et au nom de la Commune de que vous avez eu à gérer avec brio, nos plus sincères condoléances.
Reposez, Monsieur le Maire, du Sommeil des justes 
Que la terre bénite de Saint Louis vous soit légère.
Cheikh Bamba DIEYE

legende la photo

 

25/08/10 : Né en 1918, André Guillabert était issu d'une influente famille de Saint-Louis. Membre fondateur du Parti socialiste, il fut sénateur, ministre des Affaires étrangères, ambassadeur du Sénégal en France, vice-président de l'Assemblée nationale du Sénégal, maire de Louga et de Saint-Louis, sa ville natale. Partenaire de Senghor, avocat et historien il a défendu Houphouët-Boigny et Sékou Touré au Moment des indépendances.
L’enterrement aura lieu lundi 30 août au cimetière de Sor à 16h (messe à 15h).

legende la photo

©kutaye

De 1895 à 2010  cent quinze ans d’existence pour cette édifice religieuse qui fini de subir les marques du temps. Si on sait que 24 heures seulement séparent la fête de l’assomption ( 15 aout) de l’effondrement de la tour surmonté de la cloche datant de 1827 et de la statue de la Sainte Vierge Marie, on ne peut se retenir de crier Alléluia ! Des vies humaines sont sauves. En effet le dimanche 15 aout l’église à refuser du monde, contrastant au calme qui régnait sur les lieux le lundi 16 août jour de l’écroulement. En cette matinée calme vers 9 heures un grand bruit est venu rompre la quiétude des occupants de ce lieu spirituel. Occasionnant du coût un attroupement où l’émotion était  la plus partagée. L’armée appelée à la rescousse  a aidé à enlever les blocs de pierres qui se sont amoncelés,  posant une énigme à l’assistance : où se trouve la statue de la Sainte Vierge Marie ? À  force de travail  Euréka, les militaires parviennent à trouver une statue  immaculé, intacte n’ayant subi aucun dommage .Dieu soit Loué
Quant au clocher 188 ans d’existence et quel poids ! L’armature qui lui servait de socle en dit long sur la qualité de l’ouvrage.
Le Maire de commune et l’équipe municipale s’associent avec la communauté chrétienne, pour voir les voies et moyens pour réhabiliter l’église notre Dame de Lourdes.
Ainsi soit-il .

ADCLa cérémonie de remise de diplômes  aux volontaires de l’hygiène  a  vécu  en ce vendredi  13 aout 2010 dans la salle de délibérations de l’hôtel de ville. Présidée par l’édile de ville Mr Cheikh Bamba DIEYE et en présence de l’adjoint au maire chargé des questions de santé le Pr Iyane SOW, du Secrétaire Général de la commune ,du représentant du  Président du Conseil régional, de plusieurs chef de services , de délégués de quartier, de présidents de conseil de quartier, des conseillers municipaux et citoyens de la ville, cette cérémonie en l’honneur des volontaires de l’hygiène, a été une occasion pour les différents orateurs d’insister sur l’importance de la reprise en main des questions de salubrité dans l’espace communal. Apres avoir renouvelé leur engagement à servir loyalement la commune par le biais de leur porte–parole, les jeunes volontaires de l’hygiène ont reçu de la part du Maire un véritable bréviaire articulé autour d’un discours qui marque un intérêt réel sur leurs obligations et autres responsabilités. Mr le Maire de commune n’a pas manqué d’inviter les populations à réserver le meilleur accueil  à ces travailleurs de la commune.
La remise de diplômes a mis fin ç cette belle cérémonie.

legende la photo

Dans le cadre de ces tournées de réflexion et de partage sur le processus de la certification des collectivités locales, le forum civil s’est arrêté à saint louis ce jeudi 12 aout 2010 à l’hôtel de ville pour jeter les bases d’un label associé à un référentiel de bonne gouvernance locale. Pour cela les membres du conseil municipal et ceux de la société civile se sont répartis en cinq ateliers dont les thèmes de réflexion sont :
1. la transparence
2. l’efficacité
3. la participation
4 .l’équité
5. l’obligation de rendre compte
A terme les résultats attendus sont

  1. Assurer une mise à niveau de l’ensemble des composantes du programme
  2. Une appréciation, évaluation des outils par les principaux intéressés
  3. Un recueil d’informations complémentaires pour la finalisation des outils
  4. L’indentification des ressources au niveau local
  5. L’implication des acteurs dans le processus de la certification

La séance a été ouverte par le Maire de la commune de Saint Louis, Mr Cheikh Bamba DIEYE  

.

legende la photo

Vendredi 30 juillet Monsieur le Maire Cheikh Mamadou Abiboulaye DIEYE a reçu en audience son Excellence Christian CLAGES  ambassadeur de la république  d'Allemagne au Sénégal pour une visite de courtoisie.

legende la photo

Le pont Faidherbe de Saint-Louis a reçu sa seconde nouvelle travée en remplacement de la travée numéro 6. L’opération de remplacement s'est déroulée dans la nuit du samedi 24 (dès 23h) au dimanche 25 juillet et a été pratiquement la répétition de celle effectuée le 13 juin dernier.
La prouesse technique qui permet le déplacement du ripage des structures est due à un système hydraulique composé de deux nervins de 60 tonnes chacun, qui tirent et se replient. Ce système permet ainsi le déplacement simultané de la vieille travée et de la nouvelle qui prend finalement la place de l'ancienne. Le maire de la ville Cheikh Bamba DIEYE ainsi que le sésnateur Mouhamed Lamine SYLLA, étaient présents lors de cet événement. Le pont Faidherbe a été rouvert à la circulation à l’aube.

legende la photo

 

Dans le cadre des cellules éco-quartiers, l’APROSEN en partenariat avec la Mairie, a offert dix (10) engins tricycles à la Commune de Saint-Louis.
Ces engins dont l’utilisation doit concourir à améliorer et à approfondir la gestion participative des ordures ménagères, ont été remis à la Mairie de Saint-Louis à l’occasion d’une belle cérémonie ayant regroupé dans la salle de délibérations de l’Hôtel de Ville outre l’Adjoint au Maire Docteur Ousseynou SECK, le Directeur de Cabinet du Maire, le Président de la Commission Environnement, le Chef du Service du nettoiement et de nombreux Conseillers, mais aussi la Directrice Adjointe de l’APROSEN, Madame SALL, le Directeur de l’Antenne Régionale de l’APROSEN et de son Staff  en plus des responsables des cellules éco-quartiers. Après des échanges de propos entre les autorités, on est passé à une séance de démonstration qui nous a permis de voir un des futurs conducteurs en manœuvrer un, avec tout l’équipement qui va avec.
En effet, au-delà des photos, il y’a aussi un lot d’équipements qui accompagne et complète le processus composés de bottes, de combinaisons, de gants, de casques…
La stratégie de la collecte des ordures ménagères met un pied dans la modernité, et donc le progrès.

legende la photo

La cérémonie de lancement de l’Etude de faisabilité et de l’étude d’évaluation stratégique environnementale relative au projet de développement touristique de la Région de Saint-Louis du Sénégal a vécu.
Lundi 19 Juillet 2010, la Salle de délibération de l’Hôtel de Ville a refusé du monde. En effet, jusque dans les couloirs, des femmes, venues des différents quartiers de la ville, s’y étaient positionnées pour ne point rater ces moments historiques où se joue l’avenir de notre chère cité.
Parmi les différentes communications, le plaidoyer de Monsieur Cheikh Mamadou Abiboulaye DIEYE, Maire de Saint-Louis a beaucoup retenu l’attention de l’assistance qui a pu comprendre à travers les images et à l’écoute des propos de l’édile de la ville, l’acuité qu’il y a à entreprendre, au-delà de l’aspect touristique, un réel programme de développement socio-économique pour Saint-Louis.
Les enjeux sont tels que pas moins de DEUX CENT QUATRE VINGT MILLIONS sont mobilisés par l’Agence Française de Développement pour l’étude de faisabilité dont l’adjudicataire du marché n’est autre que le groupement URBA PLAN/INGESAHEL/DETENTE.
Cette étude doit déboucher sur un important programme de développement touristique qui devra rendre à la Ville tricentenaire son lustre d’antan.
Dix neuf heures, Madame le Gouverneur prononce le mot de la fin, signatures et échanges de documents s’en suivirent  avant le cocktail qui a laissé libre cours à des commentaires heureux.

Télécharger la présentation du programme de développement touristique

legende la photo

 

Dimanche 11 juillet 2010, la rue Mor massamba Diery DIENG ex Pierre LOTI a été inaugurée par Monsieur Mamadou Abiboulaye DIEYE Maire de la Commune de Saint Louis en présence de Monsieur Le Maire Honoraire Abdoulaye DIAW Chimére, de Serigne Habib SY  fils du Khalife général des tidianes et plusieurs conseillers municipaux et notables de la ville.

 

©kutaye

legende la photo

 

La vieille cité a perdu un de ses illustres fils. Cheikh Madické Diakhaté, plus connu sous le sobriquet de « Collot », a tiré sa révérence, lundi, à l’âge de 71 ans des suites d’une maladie. Il a été inhumé hier, dans l’après-midi, à Saint-Louis. La mort de Cheikh Madické Diakhaté dit « Collot » a été durement ressentie par les populations de Saint-Louis, qui ont appris la nouvelle dès les premières heures de la matinée de mardi. Après la levée du corps qui a eu lieu à la grande mosquée, une foule compacte de parents, d’amis, des autorités administratives, politiques, religieuses et aussi des acteurs culturels, ont conduit le défunt jusqu’à sa dernière demeure, au cimetière Thiaka Ndiaye. Né le 8 octobre 1939, au quartier Nord, Cheikh Madické Diakhaté est un ancien fonctionnaire de la Sécurité sociale où il a pris sa retraite anticipée. Saint-louisien de pure souche, il s’est vu coller le sobriquet « Collot » par ses relations avec le footballeur de Nancy, Hervé Collot, qui était un enseignant et amateur à l’époque. Ancien conseiller culturel du maire, « Collot » Diakhaté était un communicateur de pure souche, qui a toujours brillé par ses interventions, mais aussi par sa disponibilité. De toute sa vie, « Collot » fut un sédentaire, qui n’a jamais aimé sortir de Saint-Louis, qui selon ses dires, l’enchantait, l’envoûtait et lui donnait son orgasme intellectuel. Toujours alerte, malgré son âge, ce grand communicateur à la verve facile a atteint une renommée, qui lui a permis d’être parmi les figures emblématiques de la ville de Saint-Louis. C’est cet homme, qui s’est toujours battu pour redonner à la ville de Mame Coumba Bang son lustre d’antan, qui a été arraché à l’affection des Saint-louisiens. Les parents, amis et sympathisants présents lors de l’inhumation au cimetière Thiaka Ndiaye, lui ont rendu un vibrant hommage et rendu un témoignage de sa vie exemplaire, tant sur ses qualités qu’au plan religieux.

Didier Moniotte, Citoyen d'Honneur de Saint-Louis du Sénégal

21/06/10 : Lors de la soirée exceptionnelle proposée par Ablaye Cissoko and Ko à l'Institut Français pour la fête de la musique, Didier Moniotte, le directeur de l'institut depuis 2007, a annoncé aux spectateurs, son départ imminent. Didier Moniotte a tenu à féliciter l'ensemble des personnes qui ont travaillé avec l'Institut. Il a aussi souligné la remarquable évolution du nombre d'apprenants pour les cours de français, près d'un millier désormais.
Didier Moniotte sera regretté par beaucoup à Saint-Louis, le Maire Cheikh Bamba Dièye en a fait un Citoyen d'Honneur de la ville.



Fête de la musique 2010 : Ablaye Cissoko présente son nouvel album
© Eddy Graëff

21/06/10 : Pour la 29ème édition de la fête de la musique, l'Institut Français de Saint-Louis recevait Ablaye Cissoko and Ko pour un concert exceptionnel. Le maitre de la kora a profité de cette belle soirée pour lancer officiellement la sortie de son nouvel album et démarrer ainsi une tournée entre Dakar et Saint-Louis jusqu'au 3 juillet.
Le Gouverneur, le Consul Général de France, le Maire, le Chef du service de coopération de l'Ambassade de France, le Consul honoraire de Belgique, le Préfet étaient présents lors de cette soirée.

Travaux du pont : changement de la première travée

© Eddy Graëff

10/06/10 : le dimanche 13 juin 2010 restera sans doute dans l'histoire de Saint-Louis. C'est en effet ce jour (ou plutôt cette nuit) qui a été choisie pour le changement de la première des sept travées du fameux pont Faidherbe.
Inauguré le 19 octobre 1897, le pont Faidherbe, aura donc tenu 112 ans ! Un ouvrage impressionnant de 508 m de long et 2060 tonnes de métal, unique au Sénégal, qui permis à l'île de Ndar de rompre avec son isolement en la rattachant au continent.
Cette étape du chantier a démarré à minuit pour se terminer à 4h du matin. Des vedettes de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS), de la douane et de l’armée étaient positionnées pour évacuer des cas d’urgence.

 

Voyage du Maire de Saint Louis à Bonn en Allemagne

La Stratégie internationale de prévention des catastrophes lance une campagne mondiale pour aider à renforcer la résilience des villes contre les effets des risques naturels.

Bonn, Allemagne - Le séisme qui a fait des ravages sur Port-au-Prince, en Haïti, plus tôt cette année, et les retombées persistantes de cendres volcaniques de l'Islande qui a paralysé une grande partie de l'Europe, renforcer l'urgence pour les villes à prendre les mesures nécessaires pour mettre en place si nécessaire des plans de prévention des catastrophes.

> Lire la suite

Interview accordée à la Radio des Nations Unies Saint Louis, SénégalRésilience des villes contre les catastrophes: l'ONU lance une campagne mondiale

Le Secrétariat des Nations Unies de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes lance, ce dimanche 30 mai à Bonn en Allemagne, une campagne mondiale pour aider les villes à renforcer leur résilience contre les effets des catastrophes naturelles. Objectif de cette campagne de deux ans, sensibiliser les décideurs locaux à rendre les villes plus résilientes et les exhorter à s'engager, à travers une liste de dix mesures essentielles, pour une résilience urbaine adaptée au changement climatique.
Parmi les six leaders attendus pour le lancement de cette campagne de l'ONU à Bonn, le Maire de Saint Louis du Sénégal qui note que sa ville résume à elle seule toute la problématique liée au dérèglement climatique. « C'est une ville extrêmement fragile », note Cheikh Bamba Dièye.

> Lire la suite

Festival international de danse contemporaine Duo Solo du 2 au 5 juin

 

25/05/10 : La dix-huitième édition du Festival de Jazz à peine terminée, voilà que se profile la troisième du festival de danse Duo Solo (du 2 au 5 juin).
Après deux éditions réalisées en coopération avec l’Institut Français, la compagnie Diagn'Art de Saint-Louis prend cette année en main la gestion de l'événement.
Bonne chance et bons spectacles !

> Voir le site du festival Duo Solo

© Lise Oyo

Saint-Louis partenaire de la biennale de l'art contemporain africain


Saint-Louis partenaire de la biennale de l'art contemporain africain
© Eddy Graëff

Durant 90 jours, la Caravane de l’Intégration d’Africable sillonnera 12 pays d’Afrique de l’Ouest pour célébrer le cinquantième anniversaire de l’indépendance, et mettre en avant les succès de l’intégration régionale. Lancée en grande pompe sur la place de la Renaissance africaine dans la Commune de Ouakam à Dakar, la Caravane de l'intégration, organisée par Africable, a été recu à Saint-Louis le 12 mai dernier par le Maire et son équipe. Le choix porté sur le Sénégal, pour le lancement de cette caravane de l’intégration n'est pas fortuit. En effet, notre pays partage avec beaucoup d'autres Etats africains, outre la culture, une inoubliable histoire relative à la colonisation qui a duré plus de trois siècles.
"La plupart des cadres et autres intellectuels Africains, civils et militaires, ont été formés à Saint-Louis. Samory Touré, Cheick Ahmadou Bamba et bien d'autres érudits comme El Hadji Malick Sy sont passés par Saint-Louis" a indiqué le maire, selon qui, le transfert de la capitale, de Saint-Louis à Dakar, a laissé une ville en rade, abandonnée. "Mais, aujourd'hui, Saint-Louis renait de ses cendres" a conclu le maire. A vec ses 4 800 ha de superficie et 250 000 habitants, Saint-Louis dispose de suffisamment d'atouts pour sa relance économique. Au nombre de ceux-ci, un passé glorieux, une position géographique, 30 ans de coopération avec des villes comme Fès, Kayes, Lille, Missouri ,etc. Plusieurs contraintes dont les moyens et les ressources limités, des difficultés de répondre à toutes les sollicitations, existent également. C'est donc suffisamment édifiés, sur une partie de leur histoire, que les caravaniers ont pris la direction de Matam, une autre région du Sénégal.

Saint-Louis partenaire de la biennale de l'art contemporain africain

Dans le cadre des festivités pour l’anniversaire de la fondation de la Ville, St Louis a voulu participer à la Biennale avec un programme particulièrement dense. Plusieurs maisons ouvrent leurs portes aux expos, en plus que des galeries, restaurants, hôtels et autres lieux. Une trentaine de sites différents, avec 100 artistes de 14 nationalités : de quoi faire des belles promenades ! Le tout imaginé par Amadou Diaw, responsable des manifestations pour les 350 ans de la ville, et Joëlle le Bussy Fall, directeur artistique.



La mer continue de frapper la Langue de Barbarie

© Koutaye Siby

La furie dévastatrice de la mer a encore une fois de plus, en cette nuit du 7 mai 2010, réveillé les populations du vieux quartier de Guet Ndar pour tout de suite les plonger dans un cauchemar long comme un jour sans pain. La violence des vagues qui échouent brutalement sur la plage semble narguer les sacs de sable, disposés comme dernier rempart contre les eaux devenues folles.  La témérité du «  grand bleu » n’a d’égale que la fébrilité qui caractérise l’attitude des pêcheurs qui n’ont que leurs larmes devant les turbulences de cette mer, pourtant qui est leur domaine de prédilection, mais saisie dans la période par des relents d’infidélité. Que faut – il faire ? Le pêcheur, au-delà de la capture du poisson scrute l’horizon à la recherche d’une solution à son problème. Et l’Etat dans tout cela ?