TERMES DE REFERENCE DE L’ATELIER DE CAPITALISATION SUR LA CONTRIBUTION DES FEMMES AU DEVELOPPEMENT DE L’ECONOMIE LOCALE DE SAINT LOUIS

  26 AU 27 DECEMBRE 2011
 CHAMBRE DE COMMERCE

I - LE CONTEXTE ET JUSTIFICATION :
La Commune de Saint-Louis met en œuvre, depuis plus d’une décennie, une politique de développement local ayant comme soubassement l’organisation et la participation des acteurs locaux à partir de l’échelle quartier. Cette stratégie, qui mobilise différentes catégories sociales dans divers domaines d’activités, a trouvé un terrain favorable au sein des conseils de quartier qui, au-delà de leur caractère fédérateur, constituent, de nos jours, un véritable cadre d’expression de la nouvelle citoyenneté. Par cette prise de parole publique sur des questions qui impactent sur le mieux être des populations, les femmes se sont imposées comme des acteurs clés des processus de changements socioéconomiques en cours dans la ville de Saint-Louis.
En effet, elles sont devenues, au fil des années, les femmes leaders du développement local à travers leur forte mobilisation et les initiatives prises dans le cadre de la réduction de la pauvreté.
En 2000, à la faveur d’un partenariat entre l’ADC et le Programme Elargi de Lutte Contre la Pauvreté (PELCP), les conseils de quartier de Khor et Eaux-Claires Diaminar ont été mis en place. Parmi les problèmes prioritaires identifiés dans les deux quartiers figurait le besoin de créer une mutuelle d’Epargne et de Crédit pour le soutien d’activités génératrices de revenus.
Une étude réalisée par l’ADC révéla la nécessité, dans un premier temps, de créer des entités fortes, non pas uniquement dans les deux quartiers d’intervention précités, mais dans les cinq qui disposaient de conseils de quartier.
Concrètement, cet engagement des femmes s’est traduit par leur organisation en Union de Groupement de Promotion féminine (GPF) dont le premier embryon regroupe cinq (5) quartiers que sont Léona/HLM, Diamaguéne, Eaux-Claires/Diaminar, Darou et Khor. Cette Union de GPF qui réunit les femmes membres des conseils de quartier a jeté sur les fonds baptismaux la première structure de micro finance née d’une stratégie de développement local suivant les principes de la démarche participative.
Dés sa naissance, la mutuelle « Suxali Jigeenu Ndar » ainsi dénommée par les femmes, bénéficiait de l’accompagnement et de la confiance de partenaires au développement comme le PNUD dans le cadre du Programme Elargi de Lutte Contre la Pauvreté, à travers une ligne de crédit de dix (10) millions de francs CFA. Cet appui s’est poursuivi par la création d’une unité de transformation des fruits et légumes, des céréales et des produits halieutiques dans le souci de valoriser l’action des femmes en matière d’économie familiale.
Depuis son installation, la nouvelle équipe municipale, s'est fortement engagée à soutenir et à encourager ces actions de développement. Les commissions municipales en charge du développement économiques ont aussi initié des actions pour un développement durable de la Commune de Saint-Louis.  
Aujourd’hui pour pérenniser tous ces acquis afin de répondre d’avantage à une volonté politique de la commune de Saint Louis pour ravir l’économie urbaine et de bâtir une stratégie de développement économique cohérente et partagée, il est opportun  de se poser  un certain nombre d’interrogations : 

  1.  Quels nouveaux domaines investi,  avec quels modes d’organisation et d’animation ?
  2. Comment renforcer les capacités des femmes afin qu’elles s’affirment comme des leviers stratégiques de l’économie locale ?
  3. Comment travailler à renforcer et à soutenir ce leadership féminin émergent ?
  4. Comment explorer davantage les créneaux porteurs ciblés par les femmes ?

Pour trouver des réponses à ces questions, la Commune de Saint Louis, avec l’appui de l’Agence de Développement Communal, en partenariat avec les femmes leaders des quartiers de Saint-Louis, organise un atelier de capitalisation sur « la contribution des femmes dans le développement économique local » pour mettre en exergue les acquis et faiblesses afin de renforcer le leadership féminin dans la ville de Saint-Louis.
II - LES OBJECTIFS
2-1- Objectif Général: 

  1. Apprécier le rôle et la place des femmes dans le développement économique local à Saint-Louis afin de définir de nouvelles stratégies pour renforcer leur mission.

2-2- Objectifs spécifiques :

  1. Permettre le développement de stratégies de participation des femmes au développement économique de la ville dans les secteurs de la micro finance, de la transformation des produits locaux et des nouvelles technologies de l’information ;
  2. Définir des stratégies de renforcement des capacités organisationnelles et de gestion des femmes par la mise en place d’une structure coopérative ;
  3. Aider à une capitalisation des stratégies développées par les femmes en matière de dynamique économique locale.

LA METHODOLOGIE 
L’atelier a pour thème général « la contribution des femmes au développement économique du territoire communal : Quelles stratégies pour renforcer leur participation à l’économie locale ? » Pour une participation inclusive de toutes les femmes de la commune, cet atelier  alternera des séances de travail en plénière et des travaux de groupes  pour permettre des échanges d’expériences fructueux. Cette méthodologie a pour but d’aborder de manière approfondie, les différents aspects  de la contribution des femmes au développement économique de la Commune et de dégager les différents types d’actions à mener sous forme de recommandations concrètes.

 Pour se faire, dans la partie introductive, l’ADC fera un bref rappel historique de la politique de développement local de la Commune et les efforts déployés par cette dernière pour appuyer les femmes dans les stratégies de développement économique.
Ensuite, pour assurer une participation inclusive de toutes les femmes dans leur secteur d’activités respectives, cette présentation introductive de l’ADC sera suivie par des témoignages des leaders femmes qui s’activent dans les domaines suivants ;

  1. Transformation des produits locaux (l’union des femmes de transformatrices des fruits et légumes, des céréales et des produits halieutiques) ;
  2. Micro finance (la mutuelle « Suxali Jigeenu Ndar », Mec AFER Nord,  FEPRODES)
  3. Dynamique organisationnelle (FAFS, Union de Groupement de Femmes).

Ces communications introductives vont servir  de base de travail aux ateliers suivants :
Atelier 1 : « Etat des lieux de l’action des femmes dans les secteurs de la micro finance : Atouts – Faiblesses – Perspectives : Cas de la Mutuelle Suxali Jigeenu Ndar. »
Les participants de ce groupe de travail pourront suggérer des pistes de solution en termes de gouvernance et de démocratie  interne, du processus de contrôle interne, d’augmentation de la liquidité financière et un système de suivi évaluation des indicateurs de résultats.
Atelier 2 : « Etat des lieux de l’action des femmes dans le secteur de la transformation des produits locaux : Le processus de mutation  de l’union vers la mise en place de la coopérative des femmes transformatrices des produits locaux  »
Cet  atelier doit permettre, d’une part, de faire le point sur la transformation des produits locaux, et, d’autre part, de proposer des solutions de diversification des activités économiques ( comme la mise en place de centrales d’achat) et de cerner, en même temps,  les contours de la future coopérative des femmes transformatrices des produits locaux.
En plus de l’analyse Forces Faiblesses Opportunités Menaces (FFOM)  du secteur de la transformation des produits locaux, les participants de cet atelier vont examiner les grandes lignes suivantes :
   - Justification de l’option coopérative ;
    - Fondements juridiques de la coopérative ;
    - Principes de base de la coopérative ;
   - Modalités de constitution et de fonctionnement de la coopérative ;
  - Quelques généralités sur les fonctions et tâches des organes et des responsables ;
 -  Critères de choix des responsables.
Atelier 3 : « Quelles stratégies de renforcement des capacités en dynamique organisationnelles, en leadership, en fond raising  et  en  gestion au profit des femmes ? »
Cet atelier fera un diagnostic sur la gouvernance des GPF (organisation, fonctionnement des instances, démocratie interne, circulation de l’information, gestion ressources humaines, autonomisation des femmes). Il s’agira aussi de faire le point sur l’état de fonctionnement de l’Union des GPF et proposer des solutions à son élargissement ; de son animation et de son autonomisation. Dans cette perspective, l’atelier proposera un plan de formation en direction des femmes sur les aspects organisationnels des GPF ; de leadership ; de fond raising et de leurs capacités de gestion.
En outre, cet atelier proposera des stratégies de mise en place d’une structure coopérative sous forme de centrale d’achat pour les femmes opératrices économiques de la ville de Saint-Louis.
●Date et lieu : L’atelier se tiendra à la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture  de Saint Louis les 26 et 27  décembre 2011.
4. Les participants:

  1. Femmes issues des Conseils de quartier : 2 par Conseil de quartier soit 40 femmes
  2. Trois premiers adjoints  au Maire ;
  3. Femmes élues municipales, soit 13 femmes ;
  4. 6 représentantes de l’union des femmes transformatrices (en tenant compte des sous filière ) ;
  5. 2 représentantes de la Mutuelle Suxali Jigeenu Ndar ;
  6. 2 représentantes de l’Union des GPF ;
  7. 2 représentantes de la FAFS ;
  8. 2 représentantes FEPRODES ;
  9. Mec AFER  Nord 
  10. PAMECAS ;
  11. CMS ;
  12. AFDSN ;
  13. UNACOIS ;
  14. Préfecture ;
  15. PRP ;
  16. Service Départemental du Développement Communautaire ;
  17. Service Départemental d’Appui au Développement Local ;
  18. Service régional du tourisme ;
  19. La Chambre de commerce ;
  20. Chambre de métiers
  21. ARD ;
  22. RADI ;
  23. ARD ;
  24. FDEA ;
  25. JICA ;
  26. UGB (GESTES) ;
  27. Coopération Espagnole ;
  28. ADC

L’agenda :


Horaire

Activités

Responsables

Jour 1 : lundi26 décembre 2011

8h00  - 9h00       

 Enregistrement des participants

Comité d’organisation

Cérémonie d’ouverture

9h00  - 9h10

Communication introductive : Bref rappel de la politique de développement économique de la commune

Directeur Général  ADC

9h10- 10h

Témoignages des femmes leaders (les mutuelles « Suxali Jigeenu Ndar » ; Mec Affaire Nord ; FEPRODES, FAFS ; Union de Groupement de Femmes ; l’union des femmes de transformatrices,)

Femmes leaders des organisations ciblées

10h10-10h20

Allocution du Maire  

Maire ou son représentant

10h20-10h30

Allocution d’ouverture du Préfet

Préfet

                                                              10h 30 -11h :   Pause Café

Ateliers Parallèles

11h -14h

Atelier 1 : « Etat des lieux de l’action des femmes dans les secteurs de la micro finance : Atouts – Faiblesses – Perspectives : Cas de la Mutuelle Suxali Jigeenu Ndar. »

Membres du groupe 1

11h -14h

Atelier 2 : « Etat des lieux de l’action des femmes dans le secteur de la transformation des produits locaux : Le processus de mutation  de l’union vers la mise de la coopérative des femmes transformatrices des produits locaux  »

Membres du groupe 2

11h -14h

Atelier 3 : « Quelles stratégies de renforcement des capacités organisationnelles et de gestion des femmes ? »

Membres du groupe 3

14h - 15h :   Pause déjeuner

15h 17h

Suites des travaux d’atelier :

Membres des groupes

Jour 2 : mardi 27 décembre 2011

9h-10h

Suite des travaux d’ateliers

Membres des groupes

10h  -10h 30:   Pause Café

10 h30- 12h

Restitution des travaux de groupes

Rapporteurs des groupes

12h- 12h 30

Cérémonie de clôture

Comité d’organisation

13h - 14h :   Pause déjeuner et Fin du Forum

 

Partage et validation des Termes de références du Cadre de concertation Economie urbaine
Mardi 20 Décembre 2011
L’analyse des secteurs économiques révèle un besoin pressant de concertation entre les opérateurs économiques et l’institution communale mais aussi une articulation des interventions pour l’ancrage d’une volonté politique locale réelle. Depuis 2000, la ville de Lille s’est engagée à accompagner  la ville de Saint-Louis dans la concrétisation de cette volonté à travers l’inscription d’actions et de projets structurants. Son soutien a permis à la ville de Saint-Louis de se doter, à travers l’ADC, de programmes à caractère économique : Programme de Promotion l’Economie Locale (PRODEL) en 2002, Programme de l’Economie Locale qui s’est mu en Pole Economie Locale devenu, à partir de mars 2010, Direction de l’Appui et du Partenariat avec le Secteur Privé (DAPSP). A l’actif de ces programmes, des tentatives d’organisation et de structuration de certains secteurs d’activités et de facilitation de la concertation entre les différents acteurs impliqués (opérateurs économiques, organisations professionnelles, Chambres Consulaires, Services déconcentrés de l'État, structures d’appui au développement…).  Celles-ci ont débouché sur la mise en place d’une cellule de réflexion dotée d’un plan d’action de l’économie urbaine vite tombée en désuétude. La création, par l’ADC, de la Direction de l’Appui et du Partenariat avec le Secteur Privé constitue une réponse dans le sens de faire aboutir des propositions en matière de promotion du développement de l’économie locale. A ce sujet, la Direction de l’Appui et du Partenariat s’est vue confiée les missions suivantes :
- La mise en place d’instruments de financements adaptés ;
- La facilitation de la collaboration entre la Commune et les institutions de micro finance sur les mécanismes pouvant assurer la promotion de l’appui conseil ;
- L’appui à la Commune pour qu’elle se dote d’instruments de programmation des investissements orientés vers les secteurs économiques;
- L’appui à l’organisation de la concertation avec les principaux acteurs de l’économie urbaine.
En inscrivant son action dans la recherche d’un dialogue inclusif avec l’ensemble des acteurs qui assurent la richesse sur l’espace communal, la Commune de Saint-Louis, avec le soutien de l’ADC s’est engagée dans l’organisation d’un atelier pour mettre en place un cadre de concertation, atelier au terme duquel, un plan d’actions annuel sera élaboré.
I. Objectif général :
Favoriser une synergie entre acteurs et définir des stratégies de soutien aux interventions dans le secteur économique ;
II. Objectifs spécifiques:
Favoriser un leadership municipal fort en matière de politique économique ;
-Élaborer un Plan d’action en matière de promotion économique de la ville de Saint-Louis ;
-Mettre en réseau les différents acteurs économiques ;
Structuration du cadre de concertation partenariat
Le cadre de concertation « Économie urbaine », présidé par l’élu référent, sera structuré en trois commissions thématiques, à savoir :
1. Attractivité du terroir communal ;
2. Appui et soutien aux acteurs économiques locaux ;
3. Mobilisation de la fiscalité locale.
I. Organisation et fonctionnement du cadre de Concertation
Le cadre de concertation est présidé par l’élu en charge du Développement Économique. L’animation et le secrétariat technique sont assurés par l’Agence de Développement Communal. Chaque structure membre est représentée par une personne ;
Il peut être fait appel à des personnes ressources
Partenaires et acteurs impliqués :
Commune de Saint-Louis
- Commission chargée du développement économique et du secteur privé ;
- Commission Entreprenariat Féminin ;
- Commission promotion Féminine ;
- Commission de la pêche, de l’environnement et de l’assainissement ;
- Secrétaire Général.
Conseil Régional de Saint-Louis
Agence Régionale de Développement ;
Université Gaston Berger
UFR Économie de l’université Gaston BERGER de Saint-Louis
Partenaires de la coopération décentralisée
- Ville de Lille ;
- Antenne Nord Pas de Calais ;
- Antenne Rhône Alpes ;
- Partenariat ;
Chambres consulaires ;
- Chambre de Commerce, d’industrie et d’Agriculture
- Chambre de métiers ;
Services techniques
- Service des impôts et domaines
- Trésorerie Paierie Régionale
- Recette Perception Municipale
- Service du Cadastre
- Service départemental du Développement Communautaire
- Service départemental du Développement Local
- Service régional de la statistique
- Service régional du tourisme
- Service régional du commerce
Agence Régionale de la Démographie et de la Prévision
-APIX
-SODISA
Projets et programmes
- ONUDI / PADER
- Programme de Réduction de la Pauvreté Société civile
- Syndicats du secteur privé
- Syndicat d’initiatives
- UNACOIS
- Regroupement des Pêcheurs
- regroupement des mutuelles
- Union des Femmes Transformatrices
- Fédération des GPF
- Association des hôteliers
- Association des professionnels du tourisme
- regroupement des acteurs du BTP
- regroupement des artisans
- regroupement des transporteurs
- représentant des banques de la place
- Association des Réseaux d’Institutions de Micro finance
- Représentant du collectif des conseils de quartier.