Saint-Louis, ville au carrefour des découvertes, est une ville d'art et d'histoire. Elle occupe aujourd'hui une place prépondérante dans l'environnement touristique sénégalais.

Cette situation, la ville la doit à plusieurs facteurs d'ordre naturel, culturel et historique :
une frange maritime avec des plages de sables fins et un fleuve navigable, deux parcs nationaux le parc de Langue de Barbarie et le Djoudj, un patrimoine historique, architectural, traditionnel et colonial et une température annuelle moyenne de 25,02°.

Plusieurs excursions et circuits sont proposés par la plupart des agences de voyages et le Syndicat d'initiative :

La visite de la ville :

Première capitale de l'Afrique Occidentale Française, l'histoire de Saint-Louis se confond avec celle de la colonisation. Considérée comme la vitrine de la France en Afrique, elle fut érigée commune de plein exercice et jouissait ainsi d'un statut particulier.

Aujourd'hui, cette cité magique a hérité d'un patrimoine architectural unique : ses maisons ornées de balcons de bois ouvragé, le palais de la gouvernance dont l'architecture rappelle qu'il fut un fort, la très symbolique place Faidherbe ainsi que le pont métallique du même nom, l'ancien conseil colonial, l'hôtel de ville et la maison des sœurs en sont de parfaites illustrations.

Pour comprendre les différentes péripéties qui ont rythmé l'histoire de Saint-Louis, désormais inscrite par l'UNESCO sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité, visitez la ville en calèche, en voiture ou à pied. Un détour au quartier des pêcheurs vous mènera vers les chantiers locaux de construction de pirogues aux abords du fleuve, le marché de Guet Ndar; le cimetière à l'aspect pittoresque...

Durée : 2 à 3 heures
Saison : Toute l'année

Le Parc National des oiseaux du Djoudj :

Troisième parc ornithologique du monde et classé patrimoine mondial par l'UNESCO, le parc du Djoudj, situé à 60 km au Nord de Saint-Louis, accueille jusqu'à 366 espèces d'oiseaux dont les pélicans, flamants roses, spatules, aigrettes, cigognes, grues, etc. C'est plus de 3 millions d'oiseaux qui y sont dénombrés de novembre à avril tous les ans. Une station biologique est implantée au cœur du site et l'envol de ces milliers d'oiseaux est un spectacle que l'on ne peut oublier. On peut également y observer d'autres animaux, notamment des mammifères comme le chacal et le singe rouge et des reptiles tels que le python, le varan du Nil et le crocodile.

Durée : 1/2 ou 1 journée
Saison : Début novembre à fin avril

Le Parc National de la Langue de Barbarie :

Véritable refuge pour les oiseaux et les tortues de mer, la Langue de Barbarie s'étire de Saint-Louis à l'embouchure du fleuve Sénégal dans un cordon bordé d'immenses plages de sable fin d'une beauté rare. Les principales espèces : des mouettes à tête grise, des goélands railleurs, des sternes caspiennes et royales, des aigrettes et des garzettes, en font un lieu de grande curiosité. A l'embouchure, à quelques kilomètres de l'îlot de reproduction des oiseaux, les eaux du fleuve et de l'océan se muent en un ballet magique.

A mi- parcours vers le parc, la réserve de Guembeul présente des gazelles, oryx et tortues terrestres qui sont en élevage pour un repeuplement saharo-sahélien.

Durée : 1/2 ou 1 journée
Saison : Toute l'année

La broussarde :

La découverte de la région environnante, le long du fleuve et aux portes du Sahara, amène le voyageur vers des villages de brousse toujours hospitaliers. De Makhana à Rosso Sénégal en passant par le barrage de Diama, cultures et traditions sont au rendez-vous : artisanat local, traditions maures et peules, ancienne usine à vapeur de Makhana, pêche artisanale, ouvrages du barrage, rizières...

Durée : 1 journée
Saison : Toute l'année

Le Bou el Mogdad :

Construit en Hollande pour les « messageries du Sénégal », le Bou el Mogdad est un bateau mythique pour tous les habitants de la région de Saint-Louis. De 1950 à 1970, il assurait le transport de marchandises et de personnes entre Saint-Louis, Richard Toll, Rosso, Podor, Kaedi, Matam, Bakel et Kayes.
Aujourd'hui, vous pouvez embarquer à bord du Bou el Mogdad pour une croisière de 2 jours à une semaine sur le fleuve Sénégal entre Saint-Louis et Podor.


Une ville aux grands rendez-vous culturels
Saint-Louis trouve aujourd'hui une dimension internationale à travers de nombreuses manifestations culturelles dont le premier festival de Jazz du continent. L'ancrage culturel de la ville se dessine aussi à travers le jeu des faux lions ou " Simb ", le Fanal, le carnaval, les signares et les théâtres de quartiers.
Faux lions

Les regates
Les régates sur le fleuve Sénégal où les pêcheurs de la langue de Barbarie trouvent dans ces joutes des moments privilégiés pour se divertir et oublier les drames de la mer.

 

Avec l'aéropostal Saint-Louis venait de signer avec l'histoire une nouvelle page de la civilisation universelle. Le 12 mai 1930, Mermoz, Dabry et Gimie à bord d'un Late 28-3 baptisé le " Compte de la VAULX " décollent de Saint-Louis pour parcourir 3 173 Km en 21 heures 10 minutes de temps et battre le record de distance en ligne droite pour hydravion. Avec la " Croix du Sud ", Jean Mermoz prit rendez vous avec la mort quelques heures après son départ de Dakar. Il survit à la mort, en laissant son nom et ses œuvres à l'Humanité.